Estelle, lauréate des Femmes de l’économie

Posted by in Blog Eliga

La remise des Trophées « Les Femmes de l’économie » est un évènement qui a été lancé en 2010 par le groupe IDECOM.
Il a pour but de récompenser les talents féminins investis dans l’économie locale en mettant en lumière leur réussite professionnelle et leurs investissements locaux. Comme le dit Élise Paquet, marraine de l’édition 2014 et directrice des ressources humaines de la Caisse d’épargne Bretagne Pays de la Loire :

« Ces Trophées mettent en avant des femmes qui ont du talent ».

En 2014 se déroulait la 3e édition Bretagne de cette remise de prix. La sélection des lauréates s’est passée en deux étapes. Suite aux nombreuses candidatures de femmes entrepreneurs bretonnes, un jury de professionnels a sélectionné 19 nominées. Puis, en octobre,  la cérémonie de remise des prix s’est déroulée à Saint-Malo, en présence de 300 partenaires et décideurs de l’économie locale. Lors de cette soirée, les 8 lauréates ont reçu leur Trophée, faisant d’elles des « Femmes de l’économie ».

1-Les-8-laureates-des-Trophées-Femmes-de-léconomie-Bretagne-2014

Voici la liste des lauréates :

  • Estelle Bagot a reçu le prix Entreprise Prometteuse avec la startup Eliga, qui édite le logiciel YouSlide, solution de présentiel enrichi, amenant à rendre les présentations interactives. Ce prix s’adresse à toute femme ayant créé son entreprise depuis moins de 3 ans et participant au développement de l’économie territoriale.
  • Michaela Langer-Menke, lauréate pour le prix de la Femme Chef d’Entreprise, avec l’entreprise Triskem International qui fabrique et commercialise des produits chimiques pour l’analyse de la radioactivité.
  • Karen Heitzmann, avec l’entreprise Steria, leader européen sur la transformation digitale, a reçu le prix de la Femme Dirigeante.
  • Stéphanie Seznec de l’entreprise Britanie, marque de cosmétique naturelle fabriquée en Bretagne, a été lauréate pour le prix Performance Commerciale.
  • Mathilde Thébault de l’entreprise Océane Consulting Data Management, entreprise de conseil et d’accompagnement dans la mise en oeuvre des stratégies numériques, a reçu le prix Nouvelles Technologies.
  • Gaëlla Hangouet avec l’entreprise MAC Mobilier, spécialisée dans la création et fabrication de mobiliers à structure métalliques, pour le prix Femme dans l’Industrie.
  • Marjory Texier de la société Com’une Orchidée, société d’évènementielle spécialisée dans l’organisation de mariages d’exception, a reçu le prix Femme Communicante.
  • Ariane Pehrson pour lyophilise.fr, site qui expédie des produits lyophilisés vers plus de 40 pays, a reçu le prix Marché International.

Au cours de la table ronde animée par Christine Zazial, sur le thème « Les talents au féminin au service de l’entreprise », les intervenants ont débattu sur la place de la femme dans le monde économique. Celles-ci ont en effet tendance à hésiter à se lancer dans la création d’entreprises ou à viser des postes à hautes responsabilités. Un autre point majeur du débat était la faible part de femmes dans le domaine du numérique, cependant « les femmes s’y [intéressent] de plus en plus et [vont] apporter un regard nouveau sur le secteur », comme le dit Estelle Bagot.

Cette troisième édition Bretonne des Trophées « Les Femmes de l’économie » fut un succès, au même titre que les précédentes. Une 4e édition bretonne est lancée, les inscriptions sont déjà possibles pour celles qui souhaiteraient y participer.

Voici une courte interview d’Estelle à propos du Trophée des Femmes de l’économie.

Comment as-tu eu l’idée de candidater au Trophée des Femmes de l’économie ?

J’ai eu connaissance de ce concours par Entreprendre au Féminin, réseau dont Eliga fait partie. J’ai aussi été plusieurs fois relancée par IDECOM, organisateurs de l’évènement, qui trouvaient que j’avais le profil. J’ai donc fait un dossier de candidature quelques jours avant la fin des inscriptions, sans y passer des heures en répondant de façon honnête et spontanée. Je me suis dit qu’ils ne sélectionneraient jamais quelqu’un comme moi, l’entreprise étant encore toute fraiche.

J’ai appris ma sélection dans le train pour Paris, comme chaque jour je consulte ma newsletter de Ouest-France, et le gros titre concernait les nominées au Trophée des Femmes de l’économie. Quelle surprise de retrouver mon nom en première ligne !

Qu’est ce que ce Trophée t’a apporté ?

C’est un Trophée qui sort de notre univers, nous sommes habitués à participer à des concours du « numérique », ici des personnes de tout milieu étaient présentes. Ces rencontres étaient très enrichissantes et changeaient de ce dont nous avions l’habitude.

Eliga Entreprise Prometteuse : où vois-tu Eliga dans 5 ans ?

Je vois l’équipe d’Eliga grandir avec ses clients d’aujourd’hui, et ceux de demain, autour des nouveaux usages numériques, tels que la médiation urbaine et la transformation digitale.