Portrait

Posted by in Articles, Blog Eliga, Eliga

 

 

 

Dans cette contribution à l’édition de janvier 2015 de Place Publique, Christine Barbedet consacre un article à Eliga.

L’article est disponible dans sa version d’origine ici.

Le numérique interactif multisupport

« Eliga ? C’est « agile » à l’envers. » En 2014, Estelle Bagot et son associé Alain Papazoglou créaient la société Eliga, Multi Screen Apps, après une incubation d’un an et demi au sein de la pépinière de Rennes Atalante. Le temps nécessaire pour développer la start-up spécialisée dans les applications web multi-écrans. « Partout autour de nous existent des écrans allumés qui proposent une transmission unilatérale avec lesquels on ne peut ni interagir ni récupérer de l’information. »

Première étape : le lancement de YouSlide, un service en ligne qui intéresse notamment les organisateurs de séminaires. En un clic, ces derniers peuvent rendent accessible leurs contenus sur le mobile ou la tablette de leur auditoire, en live ou en téléchargement. Ils peuvent aussi lancer en direct un vote ou un quizz ou encore recueillir en temps réel les remarques et questions du public. Pas d’application à charger, juste un QR code à scanner.

Estelle est développeuse de business. « Une prépa Lettres m’a conduite vers un DESS didactique des langues et environnement numérique ». Ongénireure pédagogique, elle travaille à Paris et rejoint une entreprise de e-learning, avant de revenir à Rennes chez un éditeur de logiciels. Elle rencontre Alain, développeur et futur associé. Avec deux salariés et un commercial, le bilan est prometteur : « Nous avons par exemple accompagné un symposium de médecine à Dubaï ». Selon elle, le temps est l’essence de la réussite : « l’avance sur nos concurrents potentiels est notre temps de développement. Nous devons constamment conserver cette innovation ».

L’entreprise se veut pragmatique : « nous mettons immédiatement nos produits dans les mains de nos clients pour bénéficier de retours rapides, même si la forme n’est pas finalisée », confie la créatrice.

Eliga souligne la force des soutiens reçus dans le cadre de ce projet : Rennes Atalante, la CCI, la Meito, la Boutique de gestion, la Région pour un prêt d’honneur et la Cantine numérique. « Il ne faut pas tomber dans l’écueil de l’entreprise qui ne sort pas chez elle. Il est absolument nécessaire de rencontrer des gens différents », souligne Estelle Bagot, en citant notamment une belle ouverture culturelle avec l’Opéra de Rennes.

Autre constat : « Être femme est un atout dans un milieu masculin, car notre vision diffère, jusque dans l’approche produit, en particulier sur les couleurs choisies », s’amuse-t-elle. Se présenter aux Femmes de l’économie était un acte militant : « Il y a des femmes compétentes qui hésitent à prendre des responsabilités. Mettre celles qui le font en avant est important. Un tel réseau permet aussi de bénéficier d’une solidarité toute féminine. » Elle ajoute : « Ma profession est importante pour mon équilibre personnel. Une entreprise c’est passionnant, mais chronophage. Savoir organiser son temps est vital. J’ai deux enfants en bas âge. Je travaille le soir ou quand ils font la sieste, mais je sais dire aussi : je ne peux pas être là à 8 heures, car je les conduis à l’école. Une contrainte bien comprise qui permet de briser la glace avec son interlocuteur ! »

Article 3