Première mondiale du Dr Collin au CHP Saint-Grégoire

Posted by in Articles, Blog Eliga, Eliga, Une, YouSlide

Première mondiale au CHP Saint-Grégoire. Un chirurgien a opéré avec des Google glass et les images transmises au Japon. Un exploit rendu possible techniquement grâce à deux sociétés rennaises: Eliga et AMA

Article Ouest-France du samedi 14 février 2014, écrit par Samuel NOHRA.

Article disponible dans sa version d’origine ici.

 

Les yeux du chirurgien breton téléportés au Japon

Première mondiale, hier, dans un hôpital rennais. Deux chirurgiens, éloignés de 10 000 km, ont posé ensemble une prothèse d’épaule. Grâce à des lunettes spéciales fixées sur le nez du praticien breton.

Reportage

« Combawa (bonjour en japonais) Progesseur Goto ! Je suis très heureux de pouvoir opérer ce matin avec vous. » Hier, 10 h, dans le bloc opératoire du centre hospitalier privé Saint-Grégoire, au nord de Rennes. Le Dr Philippe Collin, chirurgien orthopédiste, s’apprête à implanter une prothèse dans l’épaule d’une patiente de 80 ans et s’adresse à son confrère japonais. Ce dernier se trouve à 10 000 km, au centre hospitalier de Nagoya, à 280 km de Tokyo. Pourtant, il va suivre l’opération comme s’il était à côté de la patiente.

« Nous sommes en train de réaliser une première mondiale », explique le Dr Collin. « Je suis équipé de « Google glass » qui vont transmettre, en direct, tous mes gestes à mon homologue, à l’autre bout du monde. Mes yeux vont littéralement se téléporte au Japon. »

« Une nouvelle ère d’échange de savoir »

Les « Google glass », qui devraient être commercialisées d’ici quelques mois, sont des lunettes dotées d’une caméra très haute définition, d’un écran miniature pouvant afficher des images et des données, et d’un système audio. « Je peux opérer tout en filmant et en commentant ce que je fais. » Une qualité d’image exceptionnelle et un angle de vue direct qui permettent de suivre l’opération dans les moindres détails, grâce à une liaison Internet sans fil. La partie logicielle et le système de transmissions sont assurés par deux sociétés rennaises : Ama (groupe Ubisoft) et Eliga.

10 h 10. Après avoir vérifié que la liaison avec le japon était bonne, le Dr Collin commence à inciser l’épaule. Il décrit, en anglais, chaque geste. « Le professeur Goto peut aussi m’envoyer des questions qui vont s’afficher sur l’écran de mes lunettes », explique le praticien. Quelques minutes plus tard, l’orthopédiste dégage la tête humérale de l’humérus. Son homologue japonais la voit comme s’il avait le nez dessus. « Je vais maintenant la découper précisément à l’aide de cette tige guide pour pouvoir placer la première partie de la prothèse. » Les gestes sont précis et les lunettes n’entament pas la concentration du chirurgien.

Deux heures plus tard, l’opération est finie. La patiente va pouvoir retrouver l’usage de son épaule. Sur l’écran de l’ordinateur, les praticiens japonais applaudissent. « Les applications possibles de cette technologie sont fabuleuses », commente le Dr Collin. « On abolit les distances et on ouvre une nouvelle ère d’échange de savoir. »

 

 

dr_collin

Version en ligne sur le site Ouest-France.fr